Bienvenue sur le forum de Exodus-Privacy.

Plusieurs sujets de discussion vous attendent.

Comme tout forum, celui-ci est soumis à la loi française

Les propos discriminants ne sont pas les bienvenus et seront sanctionnés sans aucune pitié. Nous vous demandons d'être bienveillant·e·s les un·e·s envers les autres.

Le forum n'est accessible qu'après enregistrement..



L'Équipe d'Exodus Privacy

 Welcome on the Exodus-Privacy forum.

Many topics are waiting for you

As this forum is under French law, any author of discriminatory comments will be banned without mercy. Please be kind with everybody.

The topics are only available to registered people.



The Exodus Privacy Team.

🛠️ Projet de création d'une page Facebook



  • Lors de la rĂ©union des membres a Ă©tĂ© Ă©voquĂ© le souhait de crĂ©er une page Facebook pour Exodus Privacy. Ceci va impliquer beaucoup de travail. @Lovis_IX a proposĂ© de crĂ©er cette page et @MeTaL_PoU s’est proposĂ©e d’aider Ă  structuration de ce projet.



  • La page est crĂ©Ă©e mais non publiĂ©e, @dashcom a acceptĂ© de l’administrer avec moi. D’autres personnes sont les bienvenues.



  • Ah ben justement j’étais en train d’écrire un sujet Ă  ce propos.
    Donc, un ctrl+C/Ctrl+V plus tard :

    Bonjour Ă  toutes et Ă  tous,

    Suite à la réunion, je me propose de créer un sujet sur le projet de page Facebook, histoire d’y voir un peu plus clair.

    Si j’ai bien compris, l’idée est de pouvoir se rendre visible/accessible par un canal très grand public.

    C’est une très bonne idée, mais potentiellement chronophage et il est sans doute nécessaire de se poser un certain nombre de questions en amont.
    Par ailleurs, je suis CM pour une asso et à mon boulot, on a pas mal bossé là dessus, donc je pense avoir les idées à peu près claires.

    Objectifs
    Voit-on cette page comme une vitrine d’EP ? Il y a donc deux aspects : c’est à la fois un relais de communication, mais aussi (il ne faut pas l’oublier) un outil pou l’image et la visibilité d’EP.
    Auquel cas on y relaie uniquement les actualités d’EP : articles dans la presse, super-vidéos-d’EP, appels à contribution…
    Je pense que c’est un bon début, mais qu’il serait bon de définir une sorte de charte de ce qu’on publie pour pouvoir répondre, par exemple, aux deux questions suivantes :

    • Un de nos partenaires nous demande de partager une publication
    • On veut relayer un lien qui n’a rien Ă  avoir avec EP, mais qui a pourtant du sens Ă  ĂŞtre relayĂ© sur la page.

    Qui a les droits admin
    Une page facebook (=celle d’une structure ou d’une star, je vous laisse deviner à quelle catégorie appartient EP) doit être administrée par a minima un profil (=une personne). On peut définir des droits admin pour plusieurs profils (c’est même conseillé), les profils admin peuvent donc publier en tant que “Exodus Privacy” et non en tant que Tartampion Trucmuche.
    Je pense que c’est important que 2-3 personnes soient en capacité de pouvoir modérer la page.

    Visibilité
    Pour qu’une page Facebook soit visible, il est important qu’elle soit alimentée régulièrement. J’aurais tendance à dire une à deux publis hebdo minimum (mais c’est un peu au doigt mouillé en fonction de mon expérience utilisatrice et administratrice). L’idéal est de pouvoir programmer les publications en amont avec un agenda partagé, mais c’est peut-être un gros outil pour une page qui peut peut-être se gérer plus simplement.
    Pour qu’une page Facebook soit visible, elle doit liker d’autres pages et être likée en retour… Là, pareil, il faudra voir ensemble quel est le périmètre des pages qu’on like.
    J’en profite pour rappeler que les publications sans photo ou vidéo sont invisibles sur Facebook.

    Charte de modération
    Facebook, ça va très vite.
    Pour les messages privés, ça implique d’avoir quelqu’un qui regarde régulièrement (quotidiennement).
    Pour les réponses aux publications, il faut établir un certain nombre de règles de gestions de trolls et autres (quand est-ce qu’on signale, comment on répond…). Le but n’est pas d’anticiper les problèmes, mais qu’on se mette d’accord sur des valeurs sur lesquelles le modérateur ou la modératrice peut s’appuyer…

    Le ton/la rédaction
    J’ai parlé du contenu plus haut, mais il faudra se mettre d’accord sur l’utilisation de l’écriture inclusive comme sur le site, etc.

    Enfin, je pense qu’il faut être au clair sur pourquoi EP a choisi d’être sur Facebook (j’ai bien compris, mais je pense que cela peut être reproché à EP, c’est bien d’avoir une réponse toute prête).



  • Wouah ! Merci pour ce post :hugging_face:



  • la page est crĂ©e, mais non visible.
    Pour l’instant @dashcom et moi sommes administrateurs, d’autres sont les bienvenus.

    Pour l’instant le réglage (celui par défaut) est que l’on poste au nom d’Exodus Privacy. Cela permet d’éviter les débordements sur les pages des admins (oui, sur la page de EP tu as dis que j’avais des pisteurs, mais c’est faux tes qu’un <mettre ici votre insulte favorite>).

    Il faut un texte de présentation. Il n’as pas encore été fait.

    Nous pouvons « liker » facilement les pages de nos partenaires (lqdn, codeurs machins, f-droid). Voire si on like les pages de NXI, NM, Médiapart, etc. La page de YPL aussi est à liker.

    Pour ce qui est de la charte de modération il faut l’établir. Il faut aussi une réponse simple à la question :" vous trackez les pisteurs et vous avez une page facebook, c’est pas incohérent" (et toutes les déclinaisons, plus ou moins trollesque.



  • Yop yop,

    J’ai repris la charte de modération de Facebook de mon boulot, en enlevant des éléments inutiles. Je la trouve un peu longue.

    NĂ©anmoins, cela nous fera une base de discussion :

    Charte de modération

    La page Facebook « Exodus Privacy » est la page officielle de l’association Loi 1901 Exodus Privacy. Elle est un lieu d’échanges et d’information à propos des activités de l’association. Elle est administrée par des membres d’Exodus Privacy.

    Chacun·e est libre de participer aux discussions et aux débats. Les participant·e·s sont invité·e·s à s’exprimer clairement en respectant les règles élémentaires de la courtoisie.

    Les échanges font l’objet d’une modération a posteriori. Il s’agit de préserver le respect et la dignité dans les échanges. En effet, si les critiques et expressions de désaccord divers ont toute leur place dans les débats, les invectives ou prises à partie ne sont pas souhaitées.

    Le rôle des personnes en charge de la modération est de veiller à la qualité des débats en écartant les contributions qui, par leur caractère indigne, attentatoire aux personnes, destructeur ou hors sujet, nuisent aux discussions et d’exclure tout propos contraire aux lois en vigueur.

    Cela inclut, de façon non exhaustive :

    1. les attaques ou insinuations fondées sur les races, les croyances ou leur absence, les origines ethniques, le sexe ou l’orientation sexuelle ;
    2. les insultes, harcèlements, affirmations graves non-prouvées ou notoirement inexactes concernant les personnes ou les organisations ;
    3. tout message obscène, pornographique ou relevant du harcèlement ;
    4. tout message contraire aux droits d’auteur ou aux droits voisins, au droit applicable aux bases de données, au droit à l’image et au respect de la vie privée, ou qui enfreindrait toute autre disposition législative ou réglementaire en vigueur ;
    5. les invectives ad hominem (propos agressifs, méprisants, péremptoires) ou, de façon générale, tout propos attentatoire aux participants ;
    6. toute utilisation du site Ă  des fins publicitaires ou commerciales ;
    7. la mention de coordonnées personnelles ou de lien hypertexte inappropriés;
    8. certains excès de prolixité ou de fréquence d’intervention nuisant à la participation équitable de tou·te·s ;
    9. les contributions superflues ou redondantes sans apport particulier pour les Ă©changes ;
    10. les informations obsolètes ou ayant déjà été pleinement débattues ;
    11. tout message hors sujet.

    Tout écrit contrevenant à ces règles est immédiatement supprimé. S’il est réitéré, les personnes en charge de la modération se réservent le droit de bannir l’utilisateur·rice concerné·e.



  • AdoptĂ© ! (en ce qui me concerne).

    Reste Ă  voir oĂą cela doit ĂŞtre mis sur la page facebook pour que ce soit lisible de toutes et tous.

    Update : j’ai trouvé le champ “Mentions légales” qui pourrait contenir la charte, mais le champ est limité à 2000 caractères. :-(
    Peut être qu’un post épinglés pourrait suffire.



  • Hello,
    Lors de la dernière réunion, vous m’aviez demandé les éléments que j’avais pu récupérer sur la façon de communiquer sur facebook (pour une bibliothèque - mais on peut en tirer des éléments pour EP). Voici donc :

    87% de la population utilise internet (en 2015). Le temps passé sur internet s’approche de plus en plus de celui passé devant la télévision. En moyenne, un français consacre 1H23 par jour aux réseaux sociaux. 25% des 18-24 ans utilisent leur smartphone dans les 30 premières minutes après le réveil et 80% d’entre eux ne se servent que de leur smartphone pour consulter internet.

    56% des Français sont actifs au moins une fois par semaine sur un réseau social et 94% des 18-24 ans. 36 millions de français sont actifs sur Facebook.
    Pourquoi s’y connectent-ils ?

    • entretenir des liens sociaux
    • se divertir
    • partager photos et vidĂ©os
    • s’informer sur l’actualitĂ©
    • faire des rencontres
    • activitĂ©s professionnelles

    Comment communiquer sur Facebook ?
    L’idéal est de cumuler les types de médias (liens vers le site web, vidéos, visuels des collections, photographies,…) et formes de publications : jeux/quizz, petits textes de valorisation, informations, coulisses, questionnement de la communauté. Les textes doivent être travaillés : courts et efficaces. Il vaut mieux renvoyer sur une autre page et faire une réponse courte que mettre toute la réponse dans la page : les abonnés ne prendront pas le temps de lire.
    Stratégiquement, il faut pousser les gens à commenter et réagir pour accentuer la visibilité de la publication (questions, quizz, photo humoristique,…)

    Il est d’usage de faire des citations d’autres pages (« tague ») pour augmenter la visibilité : interactions avec des pages de collectivités, établissements culturels, associations, …

    Fréquence de publication (conseillée par la formatrice) : minimum 1 post par jour. D’où la nécessité du calendrier pour planifier. Le temps passé à préparer, publier et analyser les effets de la publication est très important, notamment au lancement. Prévoir ce temps dédié et ne pas y déroger.

    Attention à la longueur des posts : plus c’est long moins c’est lu (et donc moins liké, partagé). Maximum 3-4 lignes et des tournures de phrases ouvertes, sous forme de question et/ou dynamique (point d’exclamation très utilisé). Exemple : éviter les formulations comme « La médiathèque Diderot propose le samedi 15 à 10h… » (style communiqué de presse), et préférer « Que faites-vous le samedi 15 à 10h ?! Venez à la médiathèque ! ».
    Il est indispensable de toujours accompagner une publication par un média. Sinon, elle a toutes les chances de disparaitre rapidement des fils d’actualité.
    Il faut penser aussi systématiquement à prolonger la publication par un lien vers le site web  (de la médiathèque en priorité, ou autre), à utiliser des visuels accrocheurs avec réutilisation autorisée et/ou visages non identifiable.
    Les publications le matin (8h-9h) sont à privilégier, c’est un créneau porteur.
    « Edge Rank » est l’algorithme de Facebook qui choisit pour l’utilisateur les contenus qui apparaissent dans son fil d’actualité. En moyenne, on estime que 12% des abonnés d’une page vont voir ses publications. 1000 abonnés = 120 personnes vont voir ce que l’on a publié. Ce qui va jouer : les likes, les commentaires, les partages… qui augmentent la visibilité.
    Plus il y a d’interactions, plus Facebook considère la publication comme intéressante et la met en valeur dans les fils d’actualité des abonnés. C’est donc important d’avoir une vraie stratégie de publication.

    Durée de visibilité d’une publication dans les fils d’actualités : maximum 24 heures !
    Possibilité de programmer des publications. Exemple : si on veut cibler l’heure du coucher des étudiants
    (disons 23h à 1h). Par contre, il faut aussi prendre en compte le fait que les utilisateurs attendent une réaction rapide, donc dans ce cas précis, se connecter tôt le matin pour répondre si besoin.

    Concernant Facebook, les études indiquent que le timing idéal consiste à poster…
    • Entre 12h et 13h le week-end ;
    • Entre 15h et 16h le mercredi ;
    • Entre 13h et 16h le jeudi et le vendredi.

    Le lundi et le mardi semblent être des journées peu stratégiques, avec un engagement plus bas. De même, les études montrent que l’engagement est généralement meilleur à 9h, 13h et 15h.

    Pour le community manager avec qui j’avais discuté (il gère la page d’une Ville) : avant 9h30, pendant la pause méridienne, après 17h30 sont les meilleurs moments.



  • Très intĂ©ressant, mais je doute que nous ayons de la matière pour poster tous les jours.

    Peut être faut-il adapter en postant 1 fois pas semaine, régulièrement une sorte de « lettre de la privacy » dans laquelle on parlerais des événements/sites/découvertes de la semaine.
    En revanche un post sur le blog, une nouvelle version de l’application, une panne doivent faire l’objet d’une communication plus rapide (en même temps que tweet/toot).

    Ce sont mes réflexion après un orage carabiné sur le coin du museau.



  • Le 1/jour c’était pour une page de bibliothèque.
    Je pense en effet que c’est difficilement tenable pour nous.
    Par contre, c’est bien de partir sur un rythme hebdo et s’y tenir : rien de pire qu’une page sans rien depuis 3 semaines. Et puis si on fait plus, on fait plus :)
    Enfin, je pense qu’il vaut mieux trois publications différentes qu’une qui recense trois choses différentes (cf. Plus haut sur l’importance des publications synthétiques et régulières).


Log in to reply