Bienvenue sur le forum de Exodus-Privacy.

Plusieurs sujets de discussion vous attendent.

Comme tout forum, celui-ci est soumis à la loi française

Les propos discriminants ne sont pas les bienvenus et seront sanctionnés sans aucune pitié. Nous vous demandons d'être bienveillant·e·s les un·e·s envers les autres.

Le forum n'est accessible qu'après enregistrement..



L'Équipe d'Exodus Privacy

 Welcome on the Exodus-Privacy forum.

Many topics are waiting for you

As this forum is under French law, any author of discriminatory comments will be banned without mercy. Please be kind with everybody.

The topics are only available to registered people.



The Exodus Privacy Team.

Sousous de la fondation AFNIC



  • Bonjour !
    La fondation AFNIC propose de subventionner des projets portant sur l’autonomie des publics, notamment des plus fragiles, dans l’utilisation des outils numériques, afin que ceux-ci soient choisis et non subis (je cite l’appel de 2019). L’appel à projets 2020 va être lancé sous peu.
    Il est nécessaire que ce soit un nouveau projet et qu’il soit porté par une structure ne poursuivant pas un but lucratif (ce qui est notre cas !).

    Je me dis qu’il peut être intéressant d’y réfléchir. Là, tout de suite, je vois deux axes, jetés en vrac :

    • les supports pédagogiques : nous avons parlé des vidéos, notamment l’idée d’en faire une sur les autorisations ou de refaire les autres (mais est-ce un nouveau projet ?). On peut imaginer aussi d’autres supports pédagogiques ? Un/des atelier(s) clé en main ? Des ateliers gratuits pour des structures mais financées par ce biais ?
    • l’accessibilité : faire travailler une personne sur l’accessibilité de nos outils (site, plate-forme, appli, vidéos, par exemple avec de l’audiodescription ?)

    Si ça vous paraît intéressant, y compris en imaginant un projet avec d’autres acteurs (Pirogue ?), on peut en discuter !



  • L’appel à projets 2020 est en ligne.
    Plus précisément, il y en a deux :

    • un sur la création de contenus
    • un sur l’animation d’ateliers


  • @MeTaL_PoU
    Je pense que l’on peux jouer sur les deux tableaux. Création de contenu, je crois qu’on est au top, et animation d’ateliers on est pas mal aussi grace au projet piranhalysis qu’il faudrait inclure dans le dossier (histoire de ce partager les sous, si sous il y a).



  • Comme ce soir, j’écris et je suis fan d’EHPAD, ben j’ai écrit un pad sur le sujet



  • Je peux aider avec ma casquette pédagogique et mon retour d’exp. :)



  • Le sondage a été lancé et les personnes ont jusqu’au 15 avril pour répondre. Ainsi, je vous propose un temps de travail pour dépouiller les résultats et décider de ce qu’il faut dans le kit. Merci de répondre à ce sondage.



  • Réunion de dépouillement du questionnaire le vendredi 17, à 20h30 !



  • Voici le dépouillement du questionnaire :
    168 réponses, 166 exploitables.

    Avez-vous déjà animé un atelier sur la thématique de la vie privée et des smartphones ?
    Non, mais j’aimerais bien : 102
    Oui : 58
    Non et je ne le souhaite pas : 6

    Si non (108), pour quelle(s) raison(s) (en gras réponses proposées, les autres sont des réponses libres) ?
    Je ne sais pas par où commencer : 62
    Par manque d’intérêt ou de demandes : 15

    Par manque de temps : 15
    Le sujet est trop compliqué : 11
    Pas encore d’opportunités : 5
    Par manque de ressources et/ou de compétences : 5
    Pour des raisons conjoncturelles (nouveau poste, médiathèque en construction…) : 5
    La thématique est abordée dans d’autres actions informelles : 3
    D’autres sujets sont privilégiés : 2
    On devrait plutôt boycotter les smartphones : 1

    Si oui (58), en étiez-vous satisfait·e·s ?
    Oui : 32
    Non, pas totalement : 25
    Non : 1

    Si non, pourquoi (réponses libres) ?
    Manque de temps : 6
    Sujet vaste et complexe, manque de solutions simples : 6
    Difficultés à faire saisir les enjeux, manque de preuves tangibles : 5
    Manque de supports, de compétences et/ou de méthodologie : 5
    Difficultés techniques : 2

    Si nous créons un kit pédagogique, l’utiliseriez-vous ?
    Oui : 123
    Peut-être : 42
    Non : 1

    De quoi avez-vous besoin (en gras les réponses proposées) ?
    Des outils à conseiller aux participant·e·s : 132
    Un ou des déroulés d’ateliers : 127
    Un support écrit à remettre aux participant·e·s : 103
    Des vidéos pédagogiques : 100
    Un diaporama : 73

    Autres : 23
    Parmi les autres propositions, reviennent (par ordre décroissant de mentions) : des illustrations et mises en pratiques concrètes, du matériel ludique (cartes, quizz, etc.) avec des dessins humoristiques, des liens vers des ressources, de l’aide pour utiliser le kit et s’exprimer face au public, des affiches et stickers, une carte et des schémas sur le fonctionnement de la téléphonie et des acteurs de la vie privée, un test de validation des acquis, une sensibilisation à l’open-source et au RGPD.

    Pour quel public ?
    Adolescent·es : 119
    Débutant·es avec les outils numériques : 119
    Adultes hors Séniors : 109
    Séniors : 97
    Personnes à l’aise avec l’outil numérique : 96
    Personnes en situation de handicap : 38
    Personnes allophones : 32
    Personnes expertes avec l’outil numérique : 32

    Etudiant·e·s : 4
    Enseignant·e·s : 2
    Personnes atteintes de troubles psychiques : 2
    Collègues : 1
    Enfants : 1

    Dans quelle structure ?
    Association : 64
    Bibliothèques : 53
    Ecole : 29
    Cybercentre/EPN : 28
    Maison de quartier : 8

    Entreprises : 6
    Université : 6
    Education nationale : 5
    Pas de structure : 3
    Administrations : 3
    Centre social : 2
    Réseau de solidarité internationale : 1



  • Avec @tkpx nous avons travaillé sur le kit.
    Suite au dépouillement du questionnaire, nous avons priorisé les besoins et établi qu’il fallait viser deux types de public :

    • Le public débutant
    • Le public à l’aise avec la manipulation de son téléphone mais qui veut comprendre les enjeux de vie privée.

    Nous mettons de côté le public expert, puisque cela ne concerne qu’une minorité du public touché. Comme dit précédemment, une attention sera portée à l’accessibilité de tous les supports.
    Nous ne prévoyons pas de kit spécifique en fonction de l’âge, nous prévoirons un support qui permet des exemples variés pour que l’animateur·ice puisse l’adapter au public.

    Nous partirions donc sur deux kits différents, un pour chaque public (débutant et avancé) permettant à chaque fois de faire un atelier de sensibilisation d’1h-1h30). Chaque kit comprendrait :

    • un diaporama
    • une présentation de l’atelier (nombre de personnes, durée, pré-requis…)
    • un support pour la personne en charge de l’animation
    • un support synthétique à remettre aux participant·e·s.

    L’idée est de reprendre le déroulé de nos ateliers/conf pour les adapter en fonction des demandes des personnes ayant répondu au questionnaire :

    • Plus d’exemples concrets et d’exercices pratiques
    • Adapté au public
    • Avec un côté ludique et participatif.

    Il pourrait être question d’ateliers de perfectionnement, mais on va déjà faire ces deux-là.

    Ce qu’il nous reste à faire

    • Reprendre le déroulé actuel des ateliers-conf pour les adapter -> @tkpx allons travailler là-dessus, et nous en discutons mercredi 22 avril.
    • Je relance les prestataires envisagés, pour savoir où iels en sont
    • @tkpx contacte une personne qui pourrait nous faire les vidéos.


  • Nous avons bien travaillé sur le déroulé des deux ateliers avec @tkpx
    Voici donc un premier jet.

    Atelier 1 : débutant·es

    Objectifs :

    • Appréhender des notions de base d’hygiène numérique
    • Comprendre le fonctionnement de base d’une application

    Pré-requis :

    • être curieux·se
    • Avoir déjà eu l’occasion de se servir d’un smartphone

    Déroulé :

    • brise-glace : pourquoi venir participer ? quelles sont vos inquiétudes ? Dans l’actualité, vous avez entendu parler de quoi ? (A mieux formuler)
    • Exercice : A partir de la capture d’écran d’un téléphone imaginaire, imaginez qui est la personne qui possède ce téléphone ? (on imagine appli de transports en commun d’une ville, suivi de règles, demandeur d’emploi, suivi de glycémie, en lien avec une religion, etc.) -> discussion et apports théoriques sur les données personnelles, ce que c’est, leur sensibilité…
    • Quand on installe une application, souvent, on nous demande des autorisations ou permissions. Pour accéder à quoi - Brainstorming. Discussion autour de la légitimité des autorisations en prenant comme exemple deux des applis du téléphone fictif (lampe torche et transports en commun ?).
    • Les pisteurs : Regarder la vidéo sur les pisteurs puis 2 mots qui résument l’idée + qu’est ce que j’ai pas compris. Donner des exemples concrets (babyplus - météofrance)
    • Maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? I Installation Exodus pour les volontaires + regarder la plateforme web (recherche sur les appli) + le personnage fictif à installé Exodus sur son téléphone (capture d’écran), ménage de printemps dans ses applications (avec la limite des applis qu’on ne peut pas désinstaller).
    • Conclusion (ce que j’ai appris, ce que je n’ai pas compris) et si on veut aller plus loin, deuxième atelier et autres ressources.
    • Penser au crédit

    Atelier 2 avancé :
    Objectifs :

    • Comprendre le pistage par le biais des applications Android
    • Mettre en oeuvre des contre-mesures

    Pré-requis :

    • avoir suivi le premier atelier ou être à l’aise avec la manipulation de son smartphone

    Déroulé :

    • Activité brise-glace
    • Reposer les bases sur le pistage, les pisteurs et permissions.
    • Screen application Baby+ et Deliveroo
    • Rôle des dev + SDK + comment les pisteurs se retrouvent dans les applis.
    • Qu’est-ce qu’on fait ? Sensibilisation au libre, Installation Fdroid, Blockada (DNS Filter)
    • Conclusion : Introduire la possibilité d’installer un autre système sur son téléphone (LineageOs, /e/, etc) + se rapprocher des GULL ou Fablab de votre région


  • Avec @tkpx, nous avons discuté avec @Maiwann des questions d’accessibilité.

    En ce qui concerne le kit pédagogique, nous avons juste besoin de préconisations sur la taille de la police, le contraste ou des questions de légende de visuels. Il faut également vérifier sur les questions d’export de pdf que cela permet d’avoir un pdf accessible. Selon elle, pas besoin de la rémunérer, une relecture par elle et quelques personnes de confiance suffira.

    Concernant l’accessibilité de nos outils (plateforme et application), elle a bien fait attention à ce que nous respections des préconisations de contraste, de couleurs, de taille de police… Par contre, si nous souhaitons aller plus loin, cela dépasse ses compétences et il faut aller vérifier dans le code que nous répondons bien aux exigences d’accessibilité. Pour cela, soit on fait appel à la communauté, soit on fait appel à un·e expert·e intégration et accessibilité, pour au moins faire un état des lieux.

    Dans l’absolu, ça me paraît une bonne idée, mais je déconnecterais bien ça de la question du kit pédagogique. On peut en discuter lors de la prochaine réunion.



  • La fondation Afnic a accepté de financer le projet. C’est super !
    Ce soir, nous avons donc eu une réunion avec @tkpx, _Lila*, Héloise et @dashcom de Netfreaks et moi. Voici où nous en sommes :

    Objectif et contenu du projet
    Objectif : permettre aux médiateur·ices numériques d’animer des ateliers autour
    de la vie privée et des smartphones.
    Contenu :

    • 2 kits (1 débutant·es, 1 intermédiaire)
    • dans chaque kit : vidéos, support animateur·ice, diaporama, fiche-synthèse.

    Calendrier
    Septembre 2021 : lancements des kits
    Avril-mai-juin 2021 : tests des prototypes et finalisation des kits
    On a 4 mois pour créer les prototypes.

    Tâches

    • Vidéos : 3 à refaire (recréer visuels + motion design) et 1 à créer (synopsis,
      audio, visuels, motion-design)
    • Contenu des ateliers : conception, écriture, relecture, mise en page.
    • Relation avec les structures de médiation numérique test : recrutement, retours et intégration des
      remontées.
    • Communication : billets de blog + réseaux sociaux

    Organisation
    Je vais tester des outils de gestion de projet et en choisir un.
    Nous partons pour un point mensuel avec à chaque fois : comment on va, tâches effectuées, difficultés, prochaines échéances.

    Ce qu’on doit faire pour le mois prochain
    Tout d’abord la rédaction des contenus du kit : @tkpx étoffe le premier déroulé ci-dessus et je complète.
    Ensuite, les orientations pour la recherche graphique. _Lila* et Héloïse vont travailler sur des images vectorielles mais nous devons définir plus précisément l’univers graphique que nous souhaitons. Aussi, vous pouvez regarder les créations graphiques des sites suivants pour réfléchir à ce que nous souhaitons : les verts, le trait, le feu et la foudre, le rose violet, Mazurka et Tails.
    Cela nous permettra de définir trois adjectifs qui permettent d’orienter le travail de _Lila*.
    Héloïse va nous envoyer des exemples de vidéos pour qu’on puisse aussi définir ce qui nous convient.



  • Aujourd’hui, j’ai participé à une rencontre avec les lauréat·es de la fondation Afnic et les personnes de l’Afnic. Voici ce qui s’y est fait et dit.

    En général, la fondation Afnic organise une grande fête à Paris avec les lauréat·es, mais cette année, cela s’est fait par des rencontres en petits groupes sur Zoom, regroupés par thématique. Nous faisions partie du groupe “éducation citoyenne et accès la culture”, groupe très hétérogène.

    Chacun·e a pu présenter sa structure et son projet : une plateforme pour organiser du covoiturage avec les personnes isolées pour les sorties culturelles, des ateliers intergénérationnels ados/Séniors autour du numérique, un dispositif numérique permettant aux personnes en EHPAD (notamment celles isolées en chambre comme lors du premier confinement) de faire des activités à distance et communiquer avec leur famille… J’ai donc présenté le projet, la personne qui s’était occupé de l’instruction de notre dossier était présente, la déléguée générale de l’Afnic a dit après notre présentation qu’elle était allée sur la plateforme et que c’était super. On était très différent·es des autres projets (mais nous sommes uniques, c’est pour ça).

    Après, la déléguée générale de l’Afnic a présenté ce qui était attendu de nous :

    • envoyer des éléments génériques (site d’EP, photos, etc.) pour être présenté·es dans la ruubrique des lauréats -> c’est fait !
    • dans les prochaines semaines, je vais devoir remplir un formulaire de suivi de projet
    • un formulaire de rapport final de projet sera demandé une fois le projet fini
    • par ailleurs, l’Afnic attend de nous de les informer des changements ou difficultés.

    L’Afnic communique beaucoup auprès des lauréat·es et de l’extérieur, il ne font donc pas hésiter à leur envoyer des éléments comme des billets de blog.

    Enfin, la présentation de “En avant toute(s)”, soutenu financièrement par la fondation l’année précédente a terminé cette rencontre vraiment intéressante. Ca m’a permis de mesurer combien ça peut nous apporter une visibilité auprès d’un public qui ne nous connaît pas forcément.


Log in to reply